B comme Blackman, Malorie, Boys don’t cry

Publié: 12/01/2013 par Rose dans Ado / Young Adult, Drame
Tags:, , , , , , , , , , , , , ,

 Challenge Jeunesse et Young Adult  + Challenge ABC 2013  +http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=13383 + 

Une petite merveille découverte grâce à Livraddict.

Synopsis : Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur, c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais…

Les personnages :

Dante : C’est un jeune garçon qui panique face au changement mais avec un peu de temps, il finit par s’adapter et accepter de mettre ses rêves de côté.Il a pas les pieds par terre au début mais la vie l’aide à les avoir peu à peu. Le fait de devenir le transforme (mais qui ça ne transforme pas ?)

Adam : C’est le deuxième personnage dont on découvre les pensées grâce à l’alternance des personnages narratifs au fil des chapitres. Au début, jeune homme qui semble superficiel mais avec un fond de tristesse, il assume son homosexualité malgré la manière dont c’est vu par son père ( qui fait semblant de pas savoir) et son frere Dante (qui pense que c’est une phase). C’est le personnage qui m’a touché de par son parcours. (j’en dirais pas plus pour pas spoiler)

Mon avis : C’est un excellent livre. L’alternance des personnages narratifs se fait sans problème et malgré le style léger de Mallory Blackman, des sujets très durs sont abordés avec une réalité déconcertante  Oui, devenir père a 17 ans n’est pas facile, et en tant que parents, on a tous failli à un moment craquer. Le fait que ce ne soit pas caché mais exceptionnellement bien décris ne fais que améliorer mon admiration pour cet écrivain.

La violence rencontrée dans le livre est de plus d’actualité mais elle est tellement bien abordée qu’elle n’est choquante que pour la raison et non pour la violence en elle même (je sais pas si je suis très claire la pour le coup!).

Ce livre prône des valeurs qui aujourd’hui sont de moins en moins présentes, la solidarité, l’acceptation des autres sans les juger et au final, prouve que la communication reste essentielle.

A lire si vous aimez les romans réalistes, les petites filles mignonnes, et les leçons de la vie.

Un petit passage qui m’a marqué !

“-Dante, tu as une fille à présent. Elle s’appelle Emma. Et tu dois te mettre dans la tête très vite que ce n’est pas un poisson rouge que tu peux négliger et jeter. Ce n’est pas un chien que tu peux amener dans un chenil quand tu as autre chose à faire que de t’en occuper. C’est un être humain. Tu ne peux pas fuir tes responsabilités. Pas cette fois. Pas sans avoir essayé. La vie ne marche pas comme ça. Même quand on n’a que dix-sept ans.
– Des tas de types s’enfuit dans les mêmes circonstances, ai-je lancé.
– Tu n’es pas un “des tas de types”, a déclaré son père. Tu es mon fils et je sais que je t’ai élevé mieux que ça. Tu ne fuis pas devant les problèmes comme un lâche. Surtout quand tu en es responsable.
– Je dois faire quoi alors ?
– Tu prends une grande inspiration, tu grandis et tu te comportes comme un homme. Tu as une fille maintenant. »

Challenge 100 livres 6/100

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s